Ikian.fr diffuse la ligne de vêtements et de chaussures de Chikako Inoué, globe-trotteuse et créatrice de mode d'origine japonaise installée à Paris depuis 1989.
Sa collection Trazita associe des influences venues des Indes, des Andes et d'ailleurs, mais sa principale source d'inspiration reste bien sûr le Japon.

  

Vêtements japonais

De son enfance passée dans l'atelier de confection de ses parents, elle a gardé la passion des vêtements de travail japonais : Qu'ils soient ouvriers, jardiniers, agriculteurs ou artisans : Tous portaient NIKKA et JIKATABI.

NIKKA
Le pantalon Nikka, ou Nikkapokka, vient des Knickerbockers, pantalons courts bouffants et resserrés au genoux en vogue aux Etats Unis et en Europe dans les années 1920.
Ces knickers, dont la forme était à mi-chemin entre le pantalon de golfe et le pantalon d'équitation, furent adoptés au Japon et allongés jusqu'à la cheville pour devenir le Nikka, ce pantalon de travail japonais porté sur les chantiers.
A son tour, la styliste Chikako Inoué se l'est approprié et l'a traduit en une version plus occidentale, pour faire de son pantalon Nikka une pièce phare de la collection Trazita.

JIKATABI
De même, elle a transformé les Jikatabi : chaussures traditionnelles japonaises portées sur les chantiers, en une version plus citadine et raffinée : les Ikitabi ©. En les ornant de tissu lamé ou en les déclinant en divers coloris tendances, et même en ballerines, elle transforme les jikatabi en pièces avant-gardistes apportant un style original à n'importe quelle tenue. La particularité de ces chaussures est leur gros orteil séparé des autres doigts de pied, leur donnant une petite touche Ninja…

HAKAMA
Autre pantalon traditionnel japonais, le Hakama était porté par les Samouraïs. C'est ce pantalon large et plissé qui a inspiré la longue jupe Hakama de la collection Trazita.

Associés aux bottes hautes Ikitabi ©, le pantalon Nikka ou la jupe Hakama constituent une sorte de tenue de combat du quotidien, dans un style très iki : à la fois classe et cool.

  

Tissus et imprimés japonais

Pour sa ligne de vêtements Trazita, Chikako Inoué détourne de célèbres motifs traditionnels japonais, comme le motif Yagasuri que l'on retrouve sur les bonnets, écharpes, tops et leggings en maille d'alpaga de la collection d'hiver, et sur des sarouels d'été fuselés en maille fine.

Elle utilise aussi le Shibori, une technique traditionnelle de pliage tye and die japonais, donnant des motifs en relief, qu'elle décline en écharpes, ou en empiècements sur les robes et tuniques en soie de ses collections d'été.

  

Kimonos

Le kimono traditionnel japonais est également une source d'inspiration inépuisable. Pour la boutique Trazita et l'e-shop Ikian, Chikako Inoué sélectionne des kimonos anciens en parfait état, veillant à choisir les tissus les plus intéressants et les plus adaptés au goût occidental.

Quelques retouches et finitions permettent d'en perfectionner la coupe, apportant des détails plus raffinés et parisiens à ces pièces uniques, quand d'autres Kimonos subissent une transformation totale.

Ikian propose des kimonos pour tous les genres : kimono homme, kimono femme, ou kimono unisexe, ils sont presque toujours en pure soie.
Voici les types de kimono que vous pourrez trouver en boutique et sur l'e-shop :

  • Haori : Le Haori est un kimono court non croisé devant. On le portait autrefois comme une veste sur un kimono long.
    La doublure des Haoris anciens est souvent plus intéressante que l'extérieur, l'élégance est dans le détail : C'est la coquetterie discrète à la Japonaise ! Vous le porterez ouvert sur un jean ou une robe pour lui donner une seconde vie à l'occidentale ! Plus raffiné et original qu'une veste, c'est l'assurance d'être classe en toute occasion.

  • Kimono : Les kimonos longs anciens tombent jusqu'au sol et ne sont pas adaptés à la vie active. Aussi les kimonos proposés sur ikian.fr sont plutôt des kimonos transformés, des kimonos mi-longs, ou encore des kimonos de jeune-fille : un peu plus courts et étroits que les autres kimonos, souvent avec de très longues manches, ils sont toujours précieux et romantiques.

  • Ensemble kimono court + long : C'est l'ensemble traditionnel japonais masculin, composé d'un kimono court (haori) à porter par dessus un kimono plus long et sa ceinture assortie (obi). 

  • Jyuban : autrefois considéré comme un sous-kimono, le Jyuban était souvent plus beau que le kimono porté par dessus, pour le plaisir personnel et secret de son/sa propriétaire… Aujourd'hui on peut le porter ouvert comme un manteau léger par dessus ses vêtements, comme une tenue d'intérieur raffinée ou en robe d'apparat ceinturée, toutes les combinaisons sont possibles ! Ce sont des pièces uniques en soie.

  • Yukata : Plus casual, C'est un kimono à porter au saut du lit… Souvent en coton imprimé et bien plus classe qu'un peignoir !

  • Hanten : C'est un kimono matelassé court ou mi-long, parfois réversible. C'est la doudoune japonaise !

    

Vêtements en Kimono recyclé

Dans une optique éco-responsable, la créatrice a recours à des matériaux recyclés pour ses créations.
Les kimonos vintage en font partie, étant ainsi à la source de multiples robes, jupes et tuniques, alliant leur soie unie ou imprimée à des coupes à la fois originales et sobres.
Ce sont des pièces uniques et raffinées, généralement en pure soie.
Ces vêtements en kimono recyclé représentent aussi une nouvelle façon de penser à l'environnement en luttant contre le gaspillage, de s'habiller de manière stylée avec une mode plus éthique.

   

On peut également retrouver tous ces articles dans la boutique parisienne du Marais :

La boutique TRAZITA (23 rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris) est ouverte tous les jours de 12h30 à 19h30, et de 15h à 19h le dimanche.

Nouveau compte S'inscrire